Depuis maintenant un an que nous avons la MAP Julien est devenu un vrai petit boulanger maison.

Nous avons d’abord commencé avec les farines Fran….et en faisant cuir les pains dans la MAP. Le résultat n’était pas mauvais mais pas exceptionnel non plus.

Puis un jour nous avons découvert les farines Soezie (par chez nous on les trouve dans les magasins Points Verts). Quelle diversité : farine pour pains blanc, aux céréales, aux graines de courge, pain gris, pain brioché, bio… ! Le résultat était déjà nettement supérieur.

En se documentant, il s’est rendu compte qu’il fallait faire lever deux fois les pains et brioches, il s’est donc mit a procéder de la façon suivante : pétrissage et 1ere levée dans la MAP, puis façonnage des pains à la main et deuxième levée. Et enfin cuisson au four.

C’est plus long bien entendu mais le résultat vaut vraiment le coup.

Pour les brioches ce fut un peu pareil, plusieurs essais, des réussites et des ratées jusqu'à trouver la recette qui lui plaisait vraiment. Sa brioche est alors devenu un grand classique du week-end.

Toutefois, bien qu’étant délicieuse, elle ne ressemble pas du tout aux brioches que l’on achète en boulangerie. Le WE dernier Julien est donc partie a la recherche d’une recette « comme a la boulangerie ». Et il a trouvé son bonheur sur ce magnifique blog : http://sandrakavital.blogspot.com/2006/07/la-vraie-brioche-du-boulanger.html

Sa patience a été mise a rude épreuve car le temps de repos est long, il a un peu bougonné pendant la préparation (le traditionnel « c’est raté je vais tout jeter ») mais au final quel résultat !:

DSCF4904

Délicieuses ! Moins light que celle de d’habitude mais il me l’aurait présenté en disant « tient j’ai pris ça a la boulangerie » je serais tombé dans le panneau.

Il a donc conclue par un traditionnel « elle est vraiment top cette brioche je pourrait m’installer comme boulanger » et moi de lui répondre «  ben tu vois ça ne valais pas le coup de s’énerver ». Il a clos le débat par un «  oh c’est bon tu n’a rien a me dire la spécialiste pour pleurnicher en cuisinant, en disant que sa recette est raté c’est toi » ;).